Cartes

Quelques cartes remarquables

Entrevaux

Entrevaux

plan 1

plan 2

Guillaumes


Décalque d'un plan de Vauban - Fonds René Liautaud

Cette copie réalisée par René Liautaud est calquée sur le plan manuscrit de Vauban. On retrouvera une version « modernisée » de cette carte dans l’article de Paul Canestrier consacré à l'historique de Guillaumes dans Nice-Historique n°2 (avril-septembre 1954) page 76. Vauban dressa les plans des nouvelles fortifications de Guillaumes vers la fin du mois de septembre 1700. Ces travaux réalisés sous la direction des ingénieurs militaires Hercule Langrume et Jacques Laurent furent terminés en 1706. Puis, suite au traité de 1760 sur la rectification des frontières entre la France et les Etats de Sardaigne, la France s’engagea à céder la ville de Guillaumes à condition que les fortifications soient démantelées. Bastions, remparts, casernes furent rasés et le 10 octobre 1760, la garnison française se retirait en Provence.

Légende manuscrite de la carte par René Liautaud.
Ce dernier nous précise qu'une réduction de ce plan a été insérée dans l'ouvrage: Ricolfi, Humbert: Vauban, et le génie militaire dans les Alpes-Maritimes. Nice, 1935.

Guillaumes rétrogradé au rang de chef lieu de canton devint l’objet de quolibets de la part des villageois des environs. Notons la chanson satirique** de 19 couplets composée à Sauze en 1760 qui brocardait allègrement les orgueilleux Guillaumois qui parlaient lou francès pounchu comé dé parisiens. Voici quelques extraits:

(Strophe 6) O lou triste sort
Per un tan beou fort
La clau de Prouvenço !
Aurian dementi
Qui nous aurio di
Que n’en serian sens
(strophe 7) N’es pas surprenen
d’entendre de gen
que plouron la troupo !
Dou pouorre, lou jus
Se li vende plus
Per de buono soupo
(strophe 18) Au premier conseou
Fau qu’un nouveou peou
Change l’armorio :
Que per quatre Gs
Doune quatre Bs
Ò que diablero

Traduction

  1. O ! le titre sort / Pour un si beau fort / La Clef de Provence. / nous aurions contredit / Qui nous aurait dit / Que n’en aurions plus.
  2. N’est pas surprenant / D’entendre les gens / Qui pleurent la troupe / Du poireau, le jus, / On ne lui vend plus / Pour de bonne soupe.
  3. Au premier conseil / Il faut qu’un nouveau détail / Change les armoiries / Que les quatre G* / Deviennent quatre B / Quelle diablerie !

    Canestrier précise qu'il est fait allusion ici aux armoiries de la ville de Guillaumes qui comporte un grand G. Les habitants des villages voisins prétendaient malicieusement que c'était l'initiale des quatre principaux titres de disctinction des Guillaumois dont le plus anodin était "Gourmand". L'auteur de la satire propose de substituer un B au G ( Buveur...)
    Voir notre page sur les sobriquets dans le Val d'Entraunes

Les environs du Lac d'Allos

Carte aquarellée représentant les environs du lac d'Allos avec les estimations horaires des courses. Carte créée vraisemblablement par un membre du Club Alpin Français qui séjourna comme Victor de Cessole à l'hôtel de Pelens de Saint Martin d'Entraunes où elle est conservée.
Fonds Denis Andréis

Environs de Saint-Martin-d'Entraunes

Carte aquarellée présentant les environs de Saint-Martin d'Entraunes. (mentions des bois, vallons, sentiers piétons, chemins muletiers et routes carrossables).


Fonds Denis Andréis

Saint-Martin-d'Entraunes

Fonds Denis Andréis

Entraunes

Essai de reconstitution par René Liautaud du plan d'Entraunes en 1700 d'après le cadastre descriptif de 1702.



Fonds René Liautaud